Gynéco Positive est né d'un besoin, celui de se savoir en sécurité et respecté.e lorsqu'on consulte un.e professionnel.le pour des questions gynécologiques sur le territoire autochtone non-cédé du Québec. Malheureusement, pour plusieurs personnes, ces rencontres sont synonymes de jugements, de paternalisme et d'agressions. Pour d'autres, ça veut dire un accouchement déshumanisant, des examens vaginaux douloureux ou des commentaires inappropriés sur leur corps. C'est pourquoi de plus en plus de personnes remettent en question la pratique déshumanisante de la gynécologie et exigent de meilleurs soins.

Gynéco Positive propose de construire une liste de professionnel.le.s  (médecins de famille, gynécologues, etc.) qui ont une pratique positive, féministe et anti-oppressive* de la gynécologie créée par et pour les usag/ères/ers. Vous pouvez recommander vos praticien.ne.s préféré.e.s via ce questionnaire.

Gynéco Positive reconnaît que les violences gynécologiques affectent les personnes racisées, autochtones et LGBTQI2S de façon disproportionnée et que l'histoire de la gynécologie s'enracine dans des pratiques racistes et colonialistes qui perdurent à ce jour. Elle reconnaît également que la majorité des praticien.ne.s sont des personnes blanches et non-Autochtones qui participent à perpétuer ce rapport colonial et raciste. C'est pourquoi Gynéco Positive adopte une posture anti-raciste et anti-coloniale. 

* Une pratique féministe, positive et anti-oppressive de la gynécologie signifie: un partage des savoirs, des connaissances et des expériences qui facilitent la réappropriation de nos corps. Ce que ça signifie concrètement? Lorsque nous nous présentons pour un examen gynécologique, nous nous attendons à ce que:

  • nos choix, nos corps et nos identités soient respectés;
  • nous ayons la possibilité de dire non à un examen qui nous semble inapproprié;
  • nous soyons suffisamment informé.e.s des traitements et des procédures proposées;
  • nos commentaires, inquiétudes et questions soient entendues.